Stacks Image 49

La formation auxiliaire de vie a-t-elle d’inconvénients ?

Différent des autres types de formation, la formation auxiliaire de vie sociale est ouvert à tout le monde. Ce domaine ne requiert aucun diplôme et est accessible à toutes personnes qui souhaitent offrir du soutien et de l’accompagnement aux personnes âgées.

Après l’obtention du diplôme DEAVS, vous pouvez encore poursuivre vos études en visant le diplôme d’Etat de technicien de l’intervention sociale et familiale. En suivant ce parcours, vous bénéficiez du système d’équivalences. De plus, il est aussi possible d’opter pour le diplôme d’Etat d’aide médico-psychologique ou le diplôme professionnel d’aide soignant. Si tels sont les exemples des avantages procurés par le domaine d’auxiliaire de vie, est-ce qu’il présente des inconvénients ?

Une formation qui a quelques inconvénients

Avant de choisir ce type de formation, il est faut connaitre ses côtés négatifs. Ainsi vous serez au courant de tous les enjeux de vos futures missions. Un auxiliaire de vie se charge d’accompagnement au déplacement des personnes âgées ou handicapées. Les ménages et la préparation des nourritures font également partie de leurs tâches. Quelquefois, il participe aux courses (seul ou accompagné de la personne assistée). En assistant une vieille femme qui se veut toujours être élégante, il doit procéder au maquillage et à l’épilation des sourcils.

En outre, un AVS se charge généralement de deux ou plusieurs personnes fragiles. Dans ce cas, il doit se déplacer tout le temps pour assurer un meilleur accompagnement. Il se lève tôt pour les aides au réveil, toilette et petit-déjeuner. L’AVS est, d’après tout cela, un métier à plusieurs tâches qui ne répondent pas aux besoins des paresseux et procrastineurs.

Pourquoi choisir la formation auxiliaire de vie sociale?

Différent des autres types de formation, l’auxiliaire de vie sociale permet aux apprenants d’être plus polyvalents, beaucoup plus que si vous suivez une formation de secretaire medicale par exemple. Des carrières s’ouvrent aux diplômés dans ce domaine. Ils peuvent directement travailler au sein de l’habitation de la personne assistée, dans des maisons de retraite ou au sein des organismes spécialisés dans l’univers des services d'aide à la personne. Mais aussi ils peuvent poursuivre leurs études en visant des diplômes plus importants après quelques années de service.

Les diplômés de DEAVS qui souhaitent continuer leurs études sont dispensés d’un à quatre modules suivant le diplôme d’état visé, dont :

  • un module pour le TISF ;
  • trois modules pour l’Ambulancier ;
  • quatre épreuves pour l’Aide-Soignant ;
  • trois épreuves afin d’obtenir l’Auxiliaire de puériculture ;
  • quatre modules afin de devenir Aide Médico-psychologique.

Les titulaires de DEAVS avec trois à cinq ans d’expériences en tant qu’AVS peuvent participer à des concours d’entrée en formation. On peut citer, comme exemple, l’Educateur de Jeunes Enfants et l’Educateur Spécialisé.

En tout, la formation auxiliaire de vie ouvre vers des postes à haute responsabilité. Si un nouveau diplômé ne touche qu’une rémunération correspondant au SMIC, il peut percevoir presque le triple de son salaire initial en participant à certains concours. Mais aussi, l’évolution de carrière d’un AVS se fait en fonction de son ancienneté. De plus, ce métier est actuellement en pleine expansion. Cela est dû à l’allongement de l’espérance de vie humaine et à la fabrication des matériels d’aides au maintien qui peuvent être utilisés à domicile.